Editrice culinaire, passionnée de livres, de cuisine et de photo, maman gourmande et voyageuse, je partage ma bibliothèque, mes chefs préférés, mon carnet de recettes et mes coups de cœur.


Moi, boucher, je jette un os dans la mare de l’emploi Libé 5 septembre 2012

Bien vu, bien dit ! Un de nos bouchers "star" Hugo Desnoyer, dit ce que je pense depuis des années ... les filières "manuelles" ne sont pas valorisées en France... Si j'avais un fils, j'aimerais davantage qu'il soit plombier ou boulanger, pâtissier ou charcutier, menuisier ou boucher que perdu dans l'après-bac et la recherche d'emploi sans fin...
Ce sont des métiers rigoureux, techniques et ... qui payent plutôt bien.
Pour une fille aussi, mais tout comme la restauration cela restent des secteurs pas très ouverts à la gente féminine ...



Aucun commentaire: