Editrice culinaire, passionnée de livres, de cuisine et de photo, maman gourmande et voyageuse, je partage ma bibliothèque, mes chefs préférés, mon carnet de recettes et mes coups de cœur.


The Air food project a besoin de vous !



Signez, partagez, filmez, mobilisez !


Monde.fr avec AFP | 15.10.2012 à 14h24

Les principales associations caritatives françaises ont lancé lundi un appel à la mobilisation pour défendre le programme européen d'aides aux plus démunis (PEAD) – qui permet de distribuerdes repas aux personnes dans le besoin – en sursis jusqu'à fin 2013. Les associations estiment que cetteaide"représente de 23 % à 50 % des denrées alimentaires distribuées, soit 130 millions de repas qui risquent de disparaître dans un an".

La Croix-Rouge française, les Restos du cœur, le Secours populaire et la Fédération française des banques alimentaires veulent "interpeller les pouvoirs publics et mettreles décideurs européens face à leurs responsabilités dans un contexte de crise économique – et donc humanitaire – aggravé". Elles appellent les citoyens à se filmeralors qu'il font semblant de manger le contenu d'une assiette vide puis à posterla vidéo sur Internet.

Un site internet (The Airfood Project.com), une page facebooket le mot-clé #airfood sur Twitteront également été lancés pour défendre le PEAD.

18 MILLIONS D'EUROPÉENS CONCERNÉS

Ce programme est en sursis depuis que l'Allemagnea réclamé en 2011 la fin du financement communautaire du PEAD, arguant que l'aide sociale relevait des Etats et non de l'Union européenne(UE). Après deux mois de blocage, les eurodéputés avaient donné fin novembre 2011 leur feu vert au maintien pour deux ans de ce programme doté de près de 500 millions d'euros annuels – dont 70 millions pour la France –, mais l'UE ne devrait plus le financer à partirde 2014.

"Si un nouveau programme n'est pas voté par les chefs d'Etat ou de gouvernement avant décembre 2012, notamment à l'occasion de la finalisation du budget européen pour les sept ans à venir, l'aide alimentaire à l'échelon européen disparaîtra totalement et irrémédiablement un an plus tard", ont rappelé ces associations. Le gouvernement français s'est engagé début octobre à défendre au niveau de la Commission européenne le PEAD, qui finance l'aide alimentaire apportée à 18 millions d'Européens pauvres.

Aucun commentaire: